Quel est le meilleur couteau japonais ?

On ne peut pas nier que les couteaux japonais tiennent une place importante dans le monde culinaire. Ils tiennent un rang important depuis plusieurs siècles, et sont très connus pour la perfection de leurs lames tranchantes. Si vous voulez acquérir votre couteau japonais, il est important de savoir quel est le meilleur.

Couteau multi-usage

Le Gyutou est très reconnu par les chefs européens. Il s’agit d’un couteau de cuisine polyvalent, idéal pour tous types de tâches. Il est extrêmement fin et léger que les couteaux européens. Il est fabriqué à base d’un acier est extrêmement dur, et a donc un excellent tranchant.

En outre, le Santoku offre également une meilleure polyvalence. Il dispose d’une larme plus haute que le Gyutou. Il peut servir à couper des légumes, de la viande et du poisson. Il est très reconnu pour ses trois vertus et son ventre plus plat. Il offre un excellent confort, lors de son utilisation. Afin de trouver votre couteau japonais, vous pouvez en acheter sur ce site-là.

Couteau pour fruits et légumes

Un couteau petty consiste à un petit couteau idéal pour les travaux de beaucoup plus délicats. Il peut servir à couper des petits légumes et fruits.

Un couteau Nakiri, par contre, équivaut au couteau double tranchant occidental. Il dispose d’une larme droite, idéale pour les coupes en julienne, en brunoise allumette et d’autres types de coupes. Il est reconnu pour son excellente précision sur les légumes. Il s’agit également d’un excellent outil pour la coupe des légumes et des fruits à peau dure, notamment les courges.

Quant à l’Usuba, un couteau traditionnel japonais, qui dispose d’un seul tranchant et d’une pointe incurvée. Sa conception varie en fonction de la région.

Couteau pour viande et volaille

Le Honesuki constitue un excellent couteau de désossage. Il est facilement reconnaissable grâce à sa forme triangulaire ainsi que sa lame extrêmement rigide. Sa particularité réside davantage sur le fait qu’il est peu flexible.

Le Hankotsu consiste également à un couteau japonais à désosser. Par rapport au couteau occidental à désosser, il se caractérise par sa forme. Il est doté d’une épine plus épaisse et d’une lame beaucoup plus durable. Il est également beaucoup plus rigide, et est conçu pour les viandes suspendues. Il agit efficacement sur le nettoyage des reins.

Un couteau Yo-deba est une version plus lourde et plus durable, disposant d’un dos plus épais.

Couteau pour poisson

Le Deba est un couteau japonais traditionnellement utilisé pour la coupe de poisson. Il est doté d’un seul biseau, il dispose d’un dos plus épais, et a plus de poids. Il est largement utilisé dans les boucheries de poisson, mais peut également se servir pour la volaille. Sa taille varie selon la taille de l’animal et du poisson.

L’Yanagi est souvent utilisé dans la préparation de :

  • Sushi
  • Crudo
  • Sashimi

Il se caractérise par sa lame extrêmement tranchante.

Le Takobiki est une variante de l’Yanagi, qui provient de la région de Kanto à Tokyo. Sa conception permet d’atteindre facilement les arêtes, grâce à sa lame incroyablement tranchante.