Un whisky très foncé est-il toujours un whisky âgé ?

Pour les connaisseurs, la durée du vieillissement est un facteur clé dans la détermination de la variété d’un whisky. Certains ont un temps de vieillissement entre 5 et 10 ans, tandis que d’autres en requièrent plus. Étant donné qu’il existe souvent des exceptions, cela suscite l’intérêt de certains amateurs, en se demandant qu’un whisky foncé est-il obligatoirement âgé.

Les whiskys très foncés et leur âge

En réalité, les whiskys très foncés ne sont pas forcément âgés. La couleur foncée de certains whiskys peut être le résultat d’une rectification. Il convient de mentionner que ce processus doit être conforme aux normes légales, comme la caramélisation. Cela peut notamment concerner l’ajout d’un colorant alimentaire.

Lors de sa sortie de l’alambic, le distillat est complètement transparent, qui peut se comparer à l’eau de roche. Si le distillateur ne préfère pas ajouter du caramel, il reviendra au bois du fût ou de la barrique d’enrichir sa couleur. Afin d’obtenir la couleur paille, vous pouvez choisir le chêne américain. En revanche, l’obtention des teintes ambrées légèrement sombres vient du chêne européen.

Il est évident que les fûts, qui contenaient du porto ou du xérès, donnent une couleur rubis au nouveau whisky. Pour ceux qui contenaient du bourbon, ils procurent une couleur dorée. Malgré tout, plus il vieillit, plus il gagne de la couleur.

Le whisky et son vieillissement

Le vieillissement de whisky constitue une prolongation de sa procédure de maturation. En sortant de l’alambic, le distillat se remplit dans des fûts vides, contenant précédemment d’autres whiskys déjà matures. Tout au long du vieillissement, le choix du fût peut avoir un impact sur les caractéristiques du whisky. À part les États-Unis, la réutilisation des fûts, contenant précédemment du whisky américain, constitue une méthode courante.

Selon la loi américaine, tout type de whisky doit vieillir dans un nouveau fût en chêne. Pour garantir la pérennité de la fourniture des fûts de chêne déjà utilisés, des entreprises écossaises disposent des forêts de chêne dans le territoire américain. Ainsi, elles peuvent louer les nouveaux fûts aux distillateurs locaux, pour une première utilisation. L’usage des fûts de bourbon donne un arôme spécifique de vanille au whisky.

En effet, plus le vieillissement d’un whisky est durable, plus il capture l’arôme du fût.

Les principaux facteurs, déterminant le temps du vieillissement

Depuis son remplissage dans le fût, il existe trois facteurs essentiels qui déterminent le temps de vieillissement d’un whisky, en l’occurrence :

  • L’état de bois du fût : pour le cas de bois neuf, on introduit du bourbon, car son temps de vieillissement est inférieur à quatre ans. À l’inverse, le temps de vieillissement d’un scotch est entre 10 et 25 ans. Dans ce cas, il requiert des fûts déjà utilisés. Plus de temps est nécessaire pour l’extraction des composés aromatiques.
  • L’arôme à extraire du bois du fût à la maturation : le temps de vieillissement pendant 10 ans dans un seigle donne une quantité plus importante de chêne
  • Le type de bois : un chêne français ou américain est très convoité pour la majorité des whiskies.